Rechercher
  • Jean Marc

Vendredi 05/03/2021

Dernière mise à jour : mars 6




Le 83eme jour du reste de ma traversée.


Lorsque je regarde la carte, petit à petit les détails se précisent, ça sent la quille, et même si je ne vois pas encore les côtes martiniquaises, je n’en suis plus très loin, ce qui me motive à continuer d’appuyer encore sur le champignon. Un peu plus de 75 kms parcourus depuis hier, je me rapproche du but qui n’est plus qu’à 184 milles (340 bornes).


Tout cela me rapproche de la planète Terre et plus que jamais je me dois d’essayer à présent, de respecter au mieux les consignes de mes routeurs. Ma capsule est désormais en phase de descente vers mon point de chute, l’Îlet Cabrits depuis lequel des bateaux viendront me remorquer pour rentrer à la marina du Marin qui est le plus grand port de plaisance de Martinique.


Les conditions météorologiques sur le plan d’eau sont faites d’un vent d’Est de 14 nœuds avec des rafales à 19 nœuds (35km/h), la houle est croisée Est Nord Est avec des creux d’environ 2.40m. Le courant est porteur vers l’Ouest à 0.3 nœuds. Pour autant, je dois rester prudent pour les jours à venir car les courants Sud seront assez costauds.


A l’heure où j’écris ces mots, j’ai une grosse pensée pour Michel Meulnet, mon météorologiste et J.P Habold, mon routeur. Imaginez leurs rôles pour, en fonction du vent, de la houle et des courants, prévoir de me faire passer par tel ou tel point pour tomber pile poil au bon endroit. Chapeau bas, Messieurs, respect et gratitude, un grand milesker !!!


@ suivre..

245 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout