Rechercher
  • Jean Marc

Jeudi 14/01/2021

Le 33eme jour du reste de ma traversée.


Réveil, je file plein nord et…oh non, le traînard, ce bout qui traine derrière le bateau pour moins taper, est emmêlé dans le gouvernail. Là, tu prends ton gilet, ton harnais, tes deux longes, masque et palmes et tu te jettes à l’eau par une mer formée et une belle houle. Cinq minutes pour dégager le bout, et dix minutes pour remonter à bord. Je me sèche dans le cockpit et là les mains sur la tête, je m’aperçois qu’il y a de l’eau dans un des compartiments ‘batterie’, ça craint. Je démonte, j’assèche et je chronomètre le temps que mets l’eau à revenir.


Là-dessus, un coup de fil du CROSS me demande si j’ai des médicaments bien précis pour soigner un doigt coupé avec grave infection. Ayant répondu par l’affirmative, ils me demandent si je peux les dépanner si le voilier vient jusqu’à moi. Le CROSS me dit alors de rester en veille, ça tombe bien, je me dois de surveiller ma montée d’eau. Après une fréquence de vidage toutes les cinq heures, je passe à une fréquence à toutes les heures trente pour endiguer le bazar et ainsi éviter un potentiel court-circuit. Tout compte fait, après un échange des plus sympathiques, mon interlocuteur du CROSS a finalement décidé de détourner un remorqueur de haute mer pour aller secourir le gars qui cherchait un antibiotique pour calmer une grosse fièvre avec début de gangrène. Over.


Six heures du matin, le deuxième compartiment commence à prendre l’eau, Alerte maximale, il me faut débrancher la batterie 1 et chercher la cause à l’extérieur ; je crois avoir trouvé l’origine de ces désordres…


A l’heure qu’il est je fais route dans une mer agitée avec un courant de 0.2 nœuds d’Est ; les vents sont portants et la houle croisée ne me facilite pas la rame. Le vent d’Est qui devrait virer NE, est toujours très soutenu avec des rafales à 30 nœuds. Je me trouve à 490 milles de La Restinga, soit un cinquième de ma traversée, avec 790 milles parcourus au compteur. A ce rythme, je vais mettre cinq mois à arriver ! ;-) Ma moyenne de ces dernières 24h est de 1.5 nœuds.


La seule aventure que l’on est sûr de ne pas réussir est celle que l’on ne tente pas !


@ suivre..

195 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout